Forum Eerste Wereldoorlog Forum Index Forum Eerste Wereldoorlog
Hét WO1-forum voor Nederland en Vlaanderen
 
 FAQFAQ   ZoekenZoeken   GebruikerslijstGebruikerslijst   WikiWiki   RegistreerRegistreer 
 ProfielProfiel   Log in om je privé berichten te bekijkenLog in om je privé berichten te bekijken   InloggenInloggen   Actieve TopicsActieve Topics 

Les monuments aux morts du Pas-de-Calais sur la Toile

 
Plaats nieuw bericht   Plaats Reactie    Forum Eerste Wereldoorlog Forum Index -> Monumenten en begraafplaatsen Actieve Topics
Vorige onderwerp :: Volgende onderwerp  
Auteur Bericht
Yvonne
Admin


Geregistreerd op: 2-2-2005
Berichten: 45653

BerichtGeplaatst: 13 Jul 2008 7:00    Onderwerp: Les monuments aux morts du Pas-de-Calais sur la Toile Reageer met quote

Les monuments aux morts du Pas-de-Calais sur la Toile

Inconcevable d’évoquer la quête de glorieux aïeux tombés à Verdun, en Artois… sans citer Mémoires de pierre. Le nom de ce site internet est dans toutes les conversations, de façon encore plus flagrante durant cette année du 90e anniversaire de la fin de la Grande Guerre. Ivan Pacheka est l’inventeur (en 2001), animateur, modérateur, fervent défenseur de ce site dont l’ambition est de recenser de façon exhaustive tous les monuments commémoratifs du Pas-de-Calais. « J’en ai pour vingt ans », sourit il.

Sa phase de recensement n’est pas encore achevée. Il y a pourtant déjà 1 083 fiches, 1 367 photographies, 39 667 noms de victimes civiles et militaires sur Mémoires de pierre ! Grande Guerre mais aussi Seconde Guerre mondiale, guerre d’Algérie. Monuments aux morts, plaques, cimetières militaires, vitraux, etc. Tous les lieux de mémoire sont passés au peigne fin.

Un mouvement unique

Originaire d’Amettes, licencié en histoire, Ivan a entamé ce travail lorsqu’il était emploi jeune au service départemental de l’Office national des anciens combattants. « Rien n’avait été fait sur les monuments aux morts et j’ai voulu m’intéresser à ce mouvement unique dans notre histoire. » Mouvement unaniment soutenu et « fulgurant de rapidité ». Dès le milieu des années 1920, la majorité des monuments se dressaient sur les places, près des églises ou près des mairies. Sur les 915 communes que comptait alors le Pas-de-Calais, seules quatorze n’élevèrent pas de monument aux morts. Attiré au départ par l’aspect architectural, par la démarche de la population (le monument fut avant tout une affaire privée, l’État prenant le train en route en octobre 1919), Ivan Pacheka se pencha très vite sur les listes de noms de soldats morts pour la France. « Aujourd’hui chaque nom s’impose à moi. » Avec l’aide, entre autres, de Mémoire des hommes, site internet du ministère de la Défense mettant à la disposition du grand public les fiches biographiques des morts pour la France, Ivan souhaite que ces listes ne soient plus figées. Derrière chaque nom, poussent des dates, des parcours. Mémoires de pierre a été lancé en 2002, sous le signe du partage. Avec les généalogistes, les familles, les historiens. « Je suis d’abord un relais. Je mets en ligne de la matière brute en citant mes sources. Je vérifie toujours mes informations et j’invite à aller plus loin. » Aux archives départementales par exemple où Ivan est actuellement assistant de conservation du patrimoine. Attention, Mémoires de pierre n’a rien à voir avec son métier ! Passion et bénévolat. « Deux heures tous les soirs depuis que je suis papa. » Des heures pour « consolider » ces fameuses listes, retrouver des noms effacés, répondre aux courriels. « À Blendecques, nous avons pu faire rajouter un nom sur le monument en 2005. Il avait été carrément oublié après la guerre ! » Ivan peut citer une kyrielle d’anecdotes aussi émouvantes : rien à voir avec une nostalgie guerrière ; l’humanité est le socle de Mémoires de pierre, la paix sa seule effigie. Pour cet ancien objecteur de conscience, l’idée fixe est d’expliquer, aux jeunes générations notamment, que le monument aux morts est à part dans le mobilier urbain. « Ce n’est pas uniquement l’endroit où l’on peut se faire des bisous à l’ombre, l’été ! Le monument aux morts est chargé de transmettre l’écho de la folie des hommes, de nous transmettre le rude prix de la liberté. » De puissants symboles sur lesquels doivent veiller les collectivités locales. Et ne pas oublier de restaurer - ce sont des octogénaires fragiles -, ne pas déplacer n’importe où, n’importe comment. Le monument aux morts est un monument historique, on ne peut plus historique.

Christian Defrance

http://pagesperso-orange.fr/memoiresdepierre/

Ivan Pacheka, 34 ans, répète à l’envi que les historiens de France et de Navarre s’intéressent depuis quelques années déjà aux monuments commémoratifs : Antoine Prost en 1977, Annette Becker en 1988. Les monuments aux morts du Pas-de-Calais ont fait l’objet d’une thèse soutenue en 2000 par Bénédicte Grailles ; B. Grailles auteur en 1992 de « Mémoires de pierre. Les monuments aux morts de la Première Guerre mondiale dans le Pas-de-Calais ». L’avènement de la généalogie, la recherche des racines ont amplifié l’intérêt porté à ces monuments et aux noms qu’ils portent. Si Mémoires de pierre est un site exceptionnel - en espérant qu’Ivan Pacheka puisse doper sa mémoire vive -, il n’est pas unique en France. Un site de « travaux dirigés » sur les monuments aux morts a été réalisé par exemple par les classes de première du lycée Madame-de-Staël de Montluçon. « Le but du travail était d’appréhender la réalité de la “saignée” de la Grande Guerre dans les communes rurales du nord de l’Auvergne. » Pour chaque commune : une photographie du monument, l’emplacement, la date de construction, la liste des morts pour la France avec date de décès, lieu de décès, causes… Bon nombre de ces soldats ont quitté l’Allier, la Creuse, le Puy-de-Dôme pour venir mourir dans le Pas-de-Calais. Sur les 160 « enfants » de Montluçon tués durant la Grande Guerre, une dizaine l’ont été dans notre département : Thélus, Grenay, Wailly, Neuville-Saint-Vaast, Hersin, Écurie, Bully-les-Mines…

© http://echo62.wordpress.com/2008/05/13/les-monuments-aux-morts-du-pas-de-calais-sur-la-toile/
_________________
Met hart en ziel
De enige echte

https://twitter.com/ForumWO1
Naar boven
Bekijk gebruikers profiel Stuur privé bericht Verstuur mail Bekijk de homepage
Yvonne
Admin


Geregistreerd op: 2-2-2005
Berichten: 45653

BerichtGeplaatst: 13 Jul 2008 7:02    Onderwerp: Reageer met quote

En hier de pagina:


Mémoires de Pierre
Dans chaque commune de France, la mémoire des victimes civiles et militaires des conflits armés est honorée par un monument, une stèle ou une simple plaque commémorative. Rappelant le sort tragique d'hommes, de femmes et d'enfants perdus par la folie humaine. Ces témoignages de pierre évoquent la nécessité de garder en mémoire les instants tragiques du passé afin de sans cesse pouvoir améliorer le cœur des Hommes.

http://pagesperso-orange.fr/memoiresdepierre/
_________________
Met hart en ziel
De enige echte

https://twitter.com/ForumWO1
Naar boven
Bekijk gebruikers profiel Stuur privé bericht Verstuur mail Bekijk de homepage
Berichten van afgelopen:   
Plaats nieuw bericht   Plaats Reactie    Forum Eerste Wereldoorlog Forum Index -> Monumenten en begraafplaatsen Tijden zijn in GMT + 1 uur
Pagina 1 van 1

 
Ga naar:  
Je mag geen nieuwe onderwerpen plaatsen
Je mag geen reacties plaatsen
Je mag je berichten niet bewerken
Je mag je berichten niet verwijderen
Ja mag niet stemmen in polls


Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group